Notre cerveau est-il rationnel ?

Je reçois beaucoup de personnes qui entrent dans mon cabinet à Toulouse, en me prévenant : « Mr Estingoy, je dois vous dire que je suis quelqu’un de cartésien donc, je ne suis pas sûr que l’hypnose va bien marcher sur moi. « 
Cette personne me dit ça comme si l’hypnose était réservée aux personnes qui croient en la réincarnation, les vies antérieures ou les esprits.
Je vous avoue que cela me fait sourire car au fond de moi, je sais que le cerveau n’est pas si rationnel que cela.
La rationalité s’apprend
La rationalité est le fait d’utiliser la raison. La raison est le fondement de l’explication et fonctionne souvent par l’observation qui permet de déterminer un lien de cause à effet.
Elle est la base du raisonnement scientifique.
C’est un merveilleux outil qui nous a permis, en tant qu’humain de développer la technologie et le progrès.
Cependant la rationalité dépend de l’état d’avancement de la connaissance et de la science.

Cela signifie qu’il y a quatre siècles et demi, il était parfaitement admis par la communauté scientifique entière de l’époque, et je suppose qu’elle était constituée de personnes qui se considéraient toutes comme parfaitement rationnel, que la terre était plate !!!
Cela pouvait amener à des situations qui, aujourd’hui, seraient assez cocasses. Par exemple, un capitaine de navire, pouvait conseiller à ses matelots, de ne pas trop s’éloigner des côtes. Bien sûr, pour éviter de se perdre, mais pas uniquement; On sait qu’à cette époque les marins avaient très peur de se retrouver au bord de la Terre (qui était plate, je vous rappelle) et donc de tomber dans le vide.

Imaginez faire un tour de bateau avec un ami qui vous avoue qu’il ne préfère pas trop s’éloigner des cotes pour éviter d’atteindre le bord de la Terre et de tomber dans le vide. Vous vous demanderiez surement s’il n’a pas fumé quelque chose de très fort…
En effet, n’est rationnel que ce que vous savez, c’est à dire vos connaissances. Et ce la dépend de votre culture, de votre éducation et surtout de l’avancée de la science.
En réalité notre cerveau n’est pas souvent rationnel. D’ailleurs, beaucoup de personnes, quand elles y pensent le reconnaissent volontiers.

Il vous arrive aussi, peut être, de trouver que vous vous faites des films à l’intérieur de vous et que vous vous retrouvez à imaginer des scénarios très peu probables. D’ailleurs vous ne vous rendez compte de cela que lorsque vous prenez un peu de distance parce qu’au momnet où vous êtes en train de l’imaginer, vous êtes capable de croire à votre film même si on frôle la science fiction.

En général, nous nous faisons ce genre de films quand nous entrons dans une forme de rêverie. Vous savez, comme quand on marche dans la rue, de manière automatique et qu’on se retrouve absorbé dans ces pensées. En réalité, nous lâchons le contrôle de notre activité psychique, nous cessons de penser pour entrer dans une activité psychique plus spontanée comme l’imagination ou la rêverie.
D’ailleurs, lorsque nous lâchons complétement notre contrôle, et que nous laissons faire notre cerveau ce qu’il veut, celui-ci peut s’endormir. Et c’est très intéressant d’observer les rêves.
Les rêves sont tout sauf rationnels ! Il vous est peut être arrivé de vous souvenir de vos rêves. En touts cas, au moins une fois dans votre vie.
On s’est tous aperçus que nos rêves ne sont pas rationnels. On rêve que l’on est en train de voler, d’être poursuivi par une ombre noire, de sortir avec sa secrétaire, d’embrasser son patron, de tuer ses parents,…

Cependant les rêves ont une forme de cohérence. C’est une cohérence émotionnelle. C’est à dire que lorsque vous ressentez du désir de manière inconsciente pour votre patron ou votre secrétaire, vous avez de grandes chances de rêver de l’embrasser la nuit. Cela ne signifie pas que cela est réellement dans vos projets ou qu’il faut à tout prix écouter ses rêves pour les réaliser. Cela signifie juste que votre activité psychique vit ce que vous ressentez. Et cela fonctionne avec toutes les émotions. Si vous êtes en colère contre votre voisin, vous pouvez vous retrouver à rêver de ne pas lui dire bonjour le lendemain, si vous avez peur de prendre l’avion, vous rêvez un crash en mer, et si vous êtes joyeux , vous rêvez de faire un grande fête avec tous vos amis.

Tout ce ceci pour dire que lorsque nous dormons, c’est à dire lorsque nous laissons notre cerveau libre de faire ce qu’il veut, c’est ce qu’on nomme la spontanéité, notre cerveau n’est pas rationnel.
Je conclurais donc cet article, en disant : « Spontanément, notre cerveau n’est pas rationnel »
Bonne hypnose !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *