Les expressions et la réalité inconsciente

Nous vivons dans une double réalité.

La réalité sur laquelle nous nous accordons pour nous comprendre et communiquer entre nous. On s’accorde pour dire qu’une table est une table et qu’une chaise n’est pas une table.

Et il y a la deuxième réalité. Notre réalité propre. Celle dans laquelle chacun de nous, vit. Celle-ci est unique.

Souvent les personnes imaginent l’inconscient comme un endroit mystérieux et profond dont l’accès est difficile. Pourtant, tout ce que vous dites, tous vos gestes, toute votre communication sont basés sur votre fonctionnement inconscient.

Par exemple lorsque une personne dit : « J’en ai plein le dos ». Cela présuppose qu’elle porte quelque chose.

Si une personne dit « je n’ai pas digéré cet évènement », cela signifie qu’elle ne l’a pas compris au point de pouvoir en tirer une leçon et d’en laisser les détails partir dans l’oubli (comme dans la digestion).

Quand une personne dit : « je suis attachée à mon mari », cela présuppose qu’il y a un lien entre les deux personnes. Ce lien est bien sûr irrationnel (il n’y pas de corde ou de chaînes).

Vous remarquerez que vous utilisez quasiment toujours des expressions pour qualifier votre ressenti. Cela crée pour votre inconscient une réalité.

Cela équivaut à des hallucinations. Et nous hallucinons tous.

Chaque expression est prise par votre inconscient au pied de la lettre. Et l’ensemble de toutes ces représentations crée une deuxième réalité qui vous est propre et personnelle et dans laquelle vous êtes la seule personne à vivre.

Une très grand majorité des personnes cherchent une solution à une situation inconfortable émotionnellement par la réflexion et la logique consciente. Et cela ne peut pas fonctionner !

Cela reviendrait à essayer traduire un texte écrit en chinois avec un dictionnaire anglais.

Pour faire évoluer un ressenti que l’on se représente de manière irrationnelle, c’est beaucoup plus facile et logique de le faire évoluer par l’irrationalité.

Donc pour aider une personne qui « en a plein le dos », on détermine ce qui lui « pèse » et on « l’allège ». Tout simplement. Cela vous parait fou ?

Et vous ne trouvez pas fou que la personne dise qu’elle en ait plein le dos alors qu’elle ne porte pas un sac à dos ?

La première chose à comprendre, c’est que puisque notre cerveau est spontanément irrationnel (https://www.hypnose-et-vous.com/notre-cerveau-est-il-rationnel/ ), il est beaucoup plus facile d’utiliser celui-ci de telle sorte à respecter sa nature propre.

Donc, en hypnose, la personne pourra, par exemple ressentir le poids qu’elle porte, réaliser que cela correspond à certains sujets de sa vie quotidienne, et choisir de les sortir de son sac à dos. Elle peut faire cela exactement comme vous pourriez choisir de sortir de votre « vrai » sac à dos, quelque chose que vous trouvez trop lourd pendant que vous faites une randonnée.

Ainsi toutes les distorsions de la réalité qui sont le fruit de nos croyances, évoluent uniquement par d’autres distorsions qui sont le fruit de notre imagination.

Vous ne pourrez jamais faire évoluer une distorsion de réalité (de type hallucination) par la logique rationnelle ou la réflexion mais uniquement par une autre hallucination.

Finalement, nous hallucinons tous notre réalité et la seule chose qu’on peut choisir c’est la façon de l’halluciner. Car il n’y a aucun moyen d’être objectif ou réaliste. C’est une illusion de croire cela.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *