La sagesse

Pour beaucoup de personnes la sagesse correspond à quelque chose que l’on ne peut vivre qu’à la fin de sa vie et qui est un privilège de l’expérience.

Je vous propose de concevoir la sagesse de manière simple.

Voici quelques vertus de la sagesse :

Tolérance

Patience

Persévérance

Insouciance

Confiance

Exigence

On nomme cela des vertus car elles s’acquièrent. Elles ne sont pas innées.

Je reçois de nombreuses personnes dans mon cabinet d’hypnose à Toulouse, qui me disent : « vous savez, moi, je ne suis pas patient ».

Ils me disent cela comme si certaines personne le sont et d’autres ne le sont pas.

On est sur une représentation binaire : noir ou blanc.

Je leur réponds : « Vous êtes plus patient qu’un enfant de 3 ans pour qui attendre 5 minutes sur une chaise sans bouger n’est pas facile, mais moins patient que quelqu’un qui a fait de la patience son but. »

Les vertus de la sagesse s’acquièrent par intention. On développe ces « compétences » avec une pratique assidue et volontaire.

La patience est l’art de considérer le fait d’accorder du temps à la réalisation d’une intention. On privilégie la qualité de la réalisation à sa rapidité. C’est un choix.

La tolérance est l’art d’accepter les conditions de notre environnement pour vivre l’apaisement (moins de colère) de telle sorte à faciliter la réalisation d’une intention. L’acceptation se fait de manière volontaire, ce n’est pas une résignation.

La persévérance est l’art de poursuivre son effort de telle sorte à s’approcher de son but. Cela peut comprendre l’acceptation de la souffrance en vue de la satisfaction.

L’insouciance est l’art de percevoir son environnement d’un point de vue positif, c’est à dire sans focaliser sur le danger mais en focalisant sur la beauté, et la bienveillance du monde. C’est le choix d’un point de vue et d’un état d’esprit.

La confiance est l’art de croire que vous pouvez confier à autrui ou à soi même, ce qui peut avoir une influence sur votre sécurité ou liberté. C’est le choix de partager, déléguer, se reposer sur autrui ou sur soi.

L’exigence est l’art de valoriser son but. C’est le choix de se représenter la valeur d’un but plutôt que l’évaluation de but par l’examen des moyens. On donne de la valeur à ce but plutôt que de se demander s’il est facile à atteindre.

Comme vous pouvez le constater, la sagesse repose sur un choix. C’est le choix d’une nuance, d’un équilibre qui prend en compte la souffrance mais surtout valorise la réalisation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *