Association et attachement.

Pour se représenter de manière simple le fonctionnement psychique, je vous invite à considérer que vous cerveau utilise des associations.

Si je vous parle d’une ville dans laquelle vous vous êtes déjà rendus, spontanément, votre cerveau, va faire une recherche à un autre niveau de vous même (inconscient) et vous donner en libre accès des informations associées à cette ville. Ainsi votre pensée suit un fil rouge qui fait que chaque élément est en lien avec le précédent.

Si vous discutez avec une personne, et que vous vous mettez à dire quelque chose qui n’est pas en lien avec le sujet de discussion, votre interlocuteur risque de vous le faire remarquer.

Donc dans votre cerveau tout est en lien. C’est de cette manière que vous avez appris à parler : vous avez associer un objet avec un son par exemple. Une cuillère avec le son « cuillère ».

C’est de cette manière que vous avez appris à lire. Vous avez associé que lorsque les lettres « E », « A », et « U » sont ensemble et dans cet ordre elles forment la syllabe « eau » et vous entendez dans votre tête le son [o]. Pourtant, ce n’est pas très logique que ces trois lettres aboutissent à donner le son [o]. Et même si ce n’est pas logique, vous l’avez intégré. Et automatique quand vos yeux voient les lettres « E », « A », et « U » ensemble et dans cet ordre, vous entendez le son [o] .

Vous inconscient peut tout à fait associer des éléments entre eux, et vous pouvez juger que cela n’est pas logique mais il peut le faire facilement.

On vous fait croire que votre inconscient respecte spontanément la logique de raisonnement occidentale et c’est faux. Votre inconscient est une machine à associer.

Par exemple, imaginez qu’une personne adore les sushis. Elle en mange régulièrement. Seulement, un jour elle contracte le virus de la gastro-entérite. Elle va au restaurant, et mange ses sushis comme elle aime le faire. Le soir, elle a mal au ventre et la nuit elle vit des nausées et des vomissements; Il est possible qu’inconsciemment elle associe les sushis au fait de vomir (j’ai dit : « possible », c’est un exemple, c’est pas une vérité absolue). Ainsi, il peut arriver que cette personne ait envie de vomir par le simple fait qu’on lui parle de sushis alors qu’elle adorait ça.

Cet exemple fonctionne bien avec un ex-conjoint qui vous a fait souffrir. Le simple fait fait de mentionner son prénom peut vos faire hérisser les poils. C’est à dire de manière plus basique, que lorsque vous entendez les syllabes qui composent le prénom d votre ex, votre corps déclenche une réaction épidermique. C’est une association.

C’est avec cela que les hypnotiseurs de spectacle jouent. On peut tout associer. Le mécanisme associatif est la base de votre apprentissage. En hypnose de spectacle, on peut vous demander d’associer le mot « bateau » avec un fou rire. Et l’hypnotiseur va utiliser cette phrase :

« Chaque fois que je dis le mot bateau, vous allez vivre un fou rire »

Votre inconscient fonctionne de cette façon pour absolument tous les sujets de votre existence.

Grâce à cette compréhension, nous allons pouvoir aborder le sujet de l’attachement.

L’attachement est un concept irrationnel. puisque lorsque vous dites que vous êtes attachée à une personne, il n’y a pas une corde qui vous relie (sauf si vous faîtes de l’alpinisme bien sûr).

Pourtant pour votre inconscient, c’est comme une vérité. Nous verrons dans un autre article, la puissance de l’influence de nos concepts irrationnels sur notre ressenti.

L’attachement à une personne est la somme de toutes les associations inconscientes associées à un ou plusieurs sentiments (voir article sur les sentiments https://www.hypnose-et-vous.com/les-3-sentiments/ )

C’est comme une gigantesque addition de tous les éléments (des milliers ou peut être plus) qui ont été associées à cette personne : les événements que vous avez vécu en sa présence, son odeur, son regard, son humour, ses attitudes, son passé, son style vestimentaire, ses habitudes, ses propos,… qui sont associés avec un ou des sentiments, des sensations, des impressions, des ressentis physiques,…

Il peut y avoir des associations que vous trouvez très agréables, et d’autres complétement désagréables.

Et plus cette association est faite avec des sentiments ressentis de manière intense et plus vous direz que vous êtes attachée à cette personne;

J’ai reçu de très nombreuses personnes qui sont venus me voir dans mon cabinet d’hypnose à Toulouse pour que je les aide à se détacher d’une personne (une personne décédée ou après une rupture sentimentale).

Et de la même façon qu’un hypnotiseur de spectacle peut vous demander d’associer le mot bateau avec un fou rire , il peut aussi vous accompagner à le dissocier.

Lorsque j’accompagne un personne à se détacher d’une autre personne, en réalité, elle ne s’en détache pas totalement.

On se détache uniquement des associations désagréables et on ne garde que les agréables.

C’est un phénomène que tout le monde a connu au moins une fois dans sa vie.

Vous avez déjà connu une personne et lorsque vous vous êtes éloignés d’elle, vous pouviez avoir des ressentis inconfortables à son égard et c’était d’abord des souvenirs désagréables qui vous revenait quand vous parliez d’elle, et puis avec le temps, votre inconscient vous a permis de vous souvenir surtout des bons moments.

C’est un phénomène naturel. Cependant, il peut arriver que celui-ci ne se fasse pas complétement, même avec le temps. Alors en tant qu’hypnotiseur, j’accompagne les personnes à le faire totalement.

Ces personnes ont alors la sensation d’être « détachées ».



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *