Les 3 sentiments

Un sentiment est un subtil mélange entre une sensation et une intuition.

C’est simultanément physique et psychique.

Il existe 3 sentiments qui régissent votre existence.

Le premier sentiment est le sentiment de sécurité. C’est le sentiment primordial. Il est prioritaire sur les autres sentiments. Votre cerveau qui traite des milliers d’informations par seconde, recoupe les information de votre perception avec les informations acquises de votre expérience de vie. A la suite de cela, il vous transmets un sentiment pour vous aider à choisir.

Le sentiment de sécurité est le sentiment qui crée dans le corps une détente profonde, un relâchement musculaire et un véritable repos. Il est indispensable pour s’endormir par exemple.

Il est fondamental pour ce sentiment, comme pour les autres également, de bien comprendre que le « sentiment de sécurité » est différent de « la sécurité ». Dans le monde, vous n’êtes JAMAIS en sécurité totale. Cela n’existe pas. Par contre vous pouvez vous sentir plus ou moins en sécurité. Et cela ne dépend qu’en partie des facteurs externes. Votre expérience, votre état d’esprit ou votre estime de vous même jouent un très grand rôle dans le sentiment de sécurité.

Le deuxième sentiment est le sentiment de liberté.

De manière parfaitement naturelle, toute personne personne est libre par sa possibilité de choisir.

Cependant, vous allez vous sentir plus ou moins libre suivant certains facteurs. parmi ces facteurs on trouve bien sûr votre environnement. Mais aussi vos compétences et aptitudes. Il y a également vos valeurs et idéaux.

Nous vivons le sentiment de liberté si la réalisation de notre action n’entre pas en contradiction avec la fonction de sécurité. Sinon cela crée un paradoxe, que la plupart des personnes formalisent dans le langage par le terme “blocage”. Vous êtes libre de sauter du 8eme étage. Il n’y pas grand chose dans votre environnement qui vous en empêche. Cependant, il est tout à fait probable que vous vous sentirez comme « bloqué » si vous avez l’intention de le faire. Car votre inconscient a appris que cela pouvait être douloureux pour vous. Ce n’est pas inné ! Sinon nous n’aurions pas à déplorer autant d’accidents d’enfants qui tombent de leur appartement. C’est pourquoi je réfute l’idée d’instinct de survie. (comme tous les autres instincts également).

La liberté s’acquiert par apprentissage. Marcher, parler, lire, faire du vélo, apprendre un métier, un sport.

En mettant en place des processus qui rendent les activités quotidiennes simples (et non pas faciles). Des sortes d’automatismes (qui ne le sont pas au début) qui s’intègrent avec l’entraînement.

La liberté est encore plus agréable par le plaisir. Le plaisir est une fonction du cerveau qui se met en place dès que vous invitez votre inconscient à associer un geste, un mouvement, un comportement avec l’idée que celui-ci est positif pour votre équilibre. Une fois associé, le plaisir se déclenche dans votre cerveau dès que c’est utile et de manière automatique. Le plaisir est une diffusion de neuro transmetteurs dans votre cerveau tels que la dopamine ou la sérotonine.

La satisfaction est le simple fait de constater dans votre vie que ce que vous vivez correspond à ce que vous avez imaginé, rêver ou attendu pour vous-même. Votre inconscient valide cette harmonie entre votre intention et le résultat constaté en vous récompensant par une détente, un relâchement, un léger plaisir et une vague de confort. On vit à ce moment là de la satisfaction.

Lorsque vous vivez plaisir et satisfaction facilement, vous vous sentez libre.

Le troisième sentiment est le sentiment de légitimité.

C’est le sentiment que la situation (professionnelle, amicale, sentimentale) que vous vivez correspond à vos aptitudes, compétences et à ce que vous supposez mériter dans votre existence.

C’est un sentiment qui est totalement corrélée à l’image de vous même et à votre estime. C’est à dire la façon dont vous jugez.

Plus vous vous jugez négativement et moins vous vous sentirez légitime.

Pour se sentir légitime il suffit de s’estimer positivement.

En conclusion de cet article, je me permets de vous faire remarquer que lorsque vous dites à une personne que vous appréciez particulièrement, par laquelle vous êtes attiré(e), que vous avez des sentiments pour elle, sans le savoir, vous faites référence à ces 3 sentiments.

Cela signifie que votre inconscient qui traite, je vous le rappelle des milliers d’informations par seconde, vous transmet son avis sur l’aspect positif d’entretenir une relation intime avec cette personne en vous permettant de ressentir sérénité, plaisir et apaisement.

Cette sensation agréable est le fruit des 3 sentiments qui sont les conditions indispensables pour « être amoureux »

Vous savez maintenant que lorsque vous dites à une personne que vous avez des sentiments pour elle, c’est que vous sentez en sécurité (que cette personne ne vous fera pas souffrir), libre (que vous pouvez être vous même) et légitime (qu’elle vous mérite et réciproquement) dans votre relation.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *