Cabinet Olivier Estingoy hypnothérapie

Confiance en soi et estime de soi

Bonjour,

Tous les jours, j’entends des personnes m’expliquer qu’elles ne vivent pas ce qu’elles souhaitent parce qu’elles disent manquer de confiance en elles. Et j’ai remarqué que finalement, la plupart des personnes ne savent pas réellement définir « la confiance en soi« .

Je vous propose donc de découvrir ce qu’est réellement la confiance en soi.

Pour clarifier les choses, il faut bien distinguer l’estime de soi et la confiance en soi. Ce sont deux notions bien distinctes qui peuvent être confondues.

Commençons d’abord par l’estime de soi. L’estime de soi correspond à l’évaluation que l’on fait de soi même. Cette évaluation inclus la notion de jugement.

On peut se juger, beau, moche, attirant, intéressant, bête, avec ou sans le sens de
l’orientation, le sens de l’humour, créatif ou distrait, timide ou réservé,…

Et cela a une grande influence sur notre Inconscient. Car chaque fois que vous vous évaluez, chaque fois que vous vous jugez, vous communiquez à votre inconscient le cadre dans lequel vous l’autorisez à concevoir, à imaginer, à anticiper et à croire les choses.

Et en conséquence, cela a des répercussions sur votre humeur et vos émotions.

Par exemple, une personne qui pense d’elle même qu’elle est n’est pas belle, ne pourra pas sincèrement croire les compliments sur son physique.

Une personne qui pense d’elle même qu’elle n’est pas intéressante, aura tendance à plus écouter les autres qu’à donner son avis.

De la même façon, une personne qui pense d’elle même qu’elle apprend vite, osera plus facilement commencer une nouvelle activité.

L’estime de soi est comme l’espace dans lequel vous vous autorisez à évoluer. Plus votre estime de vous est positive, plus vous autorisez de liberté à l’inconscient de créer, de concevoir, d’imaginer des actions, des comportements satisfaisants.
A l’inverse, lorsque votre estime de vous n’est pas vraiment positive, vous limitez votre champ d’action.

Si par exemple, une personne pense qu’elle dit souvent des bêtises, curieusement, son inconscient va comme verrouiller sa mâchoire au moment de parler.

Car l’Inconscient est là pour nous protéger. Il protège cette personne de la déception, de la honte ou de l’humiliation qu’elle a imaginée.

Nous pouvons donc maintenant aborder la notion de confiance en soi.

Je vous invite à concevoir la confiance en soi comme un mouvement.

Par exemple, une personne est en train de conduire. Au tout début de son trajet, elle est attentive à sa conduite et à son environnement immédiat.

Puis au bout de quelques minutes, son esprit divague et elle se met légèrement rêver.

A ce moment précis, elle CONFIE à son inconscient la tâche de conduire. Les gestes deviennent automatiques. Ce mouvement s’appelle la confiance en soi.

Ce changement d’activité psychique ne se produit que si la personne pense d’elle même qu’elle conduit bien, qu’elle connait le chemin, qu’elle a les ressources pour diriger son véhicule et arriver facilement à destination.

Cela siginife qu’elle s’évalue positivement en ce qui concerne la conduite.

La confiance est donc interdépendante de l’estime de soi. On ne se met en mode automatique que lorsque l’on se sent en SECURITE.

Le mouvement de confiance va aussi varier suivant le contexte. On peut se sentir en sécurité sur une route que l’on connait bien, en pleine journée, en en pleine forme.

On peut se sentir beaucoup moins en sécurité, sur une route nouvelle, en pleine nuit et sous la pluie.

Cela dépend de l’expérience de chaque personne également.

La confiance est donc bel et bien un mouvement qui consiste à confier à l’inconscient une tâche dont on estime qu’on est positivement capable de le faire. Cela permet le déplacement de l’attention qui est autorisé par le sentiment de sécurité. Cela donne la sensation d’un fonctionnement qui nous semble automatique et donc facile et confortable.